La Lettre Perdue

Publié le par Emöjk Martínssøn

Une petite lettre s’est égarée timidement sur la page toute blanche. Ca fait peur, ce grand rien au grain tenace, elle se demande si c’était le meilleur endroit où planter ses petites griffes noires. Derrière elle se presse un paragraphe pressé ; ça lui rend les mains moites de les sentir sur son épaule, une lettre bien ronde carrément collée à son dos. On se croirait dans une rame de métro en train de tomber dans un précipice blanc.
La petite lettre a froid et peur, elle voudrait reculer mais on la pousse en éclaireuse – plutôt elle que nous, pense-t-on. Les lettres ne se font pas de cadeaux, elles savent que la première place est toujours plus loin, et regrettent le froid transparent du stylo.
Mais le désert ne dure jamais longtemps, la pluie de mots arrive et voilà la petite lettre égarée au milieu d’une foule qui n’est pas la sienne. Elle regarde les autres lettres passer, comme dans une gare bondée ; pour elle, c’est fini, elle n’a plus qu’à se reposer. Finalement, on est bien, là.

Publié dans Entre Les Arbres

Commenter cet article