La Voiture Mangée Par Les Arbres

Publié le par Emöjk Martínssøn

Au fond des forêts les plus noires dorment des bouches d’acier. Elles reposent là où la pluie ne tombe jamais, là où les arbres étouffent le passant trop curieux et ne laissent que ses chaussures.
Il y a des forêts secrètes, qui se cachent si bien qu’elles disparaissent des cartes, et quand on marche à côté, les collines brillent d’une herbe qui n’est pas là. C’est toujours trop tard que l’on s’en aperçoit.
Au fond de ces bois cachés, des voitures tombées du ciel sont couchées dans des lits de feuilles, branches d’arbre au volant. La rouille les déguise en troncs mais ces bouches d’acier brillent sous la lune. Leurs carcasses tordues et rongées béent sous la mâchoire céleste, comme des caries au milieu des forêts.
Alors elles se cachent, mangent les hommes et leurs déchets tremblants de peur.

Publié dans Entre Les Arbres

Commenter cet article