La Fanfare Des Éclopés

Publié le par Emöjk Martínssøn

Dans la fanfare des éclopés, il y a un chef d’orchestre qui n’a plus toute sa tête. Son bras droit dirige de la main gauche les trompettistes qui jouent du pied, les tambours manchots et les violonistes enrhumés. Des couacs sauvages s’échappent des choristes culs-de-jatte, qui se font bousculer par la majorette aveugle. Ils paradent clopin-clopant, dans les feuilles mortes et le vent tiède d’automne.
Les passants dispersés applaudissent d’une main, aux doigts qui leur restent. Un balayeur-tronc se traîne en queue de la fanfare, murmurant entre ses dents gâtées la mélodie, un balai lui poussant dans la bouche.
Le soleil pâle brille sur le crâne chauve du flûtiste albinos…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article