Les Amants Brouillés

Publié le par Emöjk Martínssøn

Si l’on pouvait, tu me ferais des escaliers en fumée de cigarette, juste pour jeter nos confettis d’histoire dans les cheveux des passants.

Commenter cet article