La Fille Qui Pleure Des Brins d'Herbe

Publié le par Emöjk Martínssøn

Quand elle est triste, cette fille-là, elle pleure des brins d’herbe. C’est moins racoleur que des diamants, mais ça fait aussi mal en sortant par les yeux. Les conteurs ne viennent pas souvent la voir, mais elle préfère qu’ils repartent déçus ; être dans les livres, ce n’est pas vraiment son truc. Quand elle voit tout le bien que ça a fait à ses voisines, que le monde entier vienne voir si vraiment, elles ont un chat qui parle…
La fille qui pleure des brins d’herbe n’a même pas un beau jardin. Quand bien même elle pleurerait des roses – et bonjour les épines –, ça ne la poserait pas experte des plantes… Et puis elle ne sort pas trop, elle préfère rester chez elle à ne pas pleurer. Les conjonctivites, elle préfère éviter.
Parfois, au lieu de brûler les brins d’herbe dans la cheminée, quand elle a eu une jolie tristesse, elle garde ses larmes vertes dans un bocal sous l’escalier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article