Les Sons Accrochés

Publié le par Emöjk Martínssøn

Les reflets, les lumières sur la vitre, si fortes qu’elles sont gravés dans le sol… comme si tous les mots qui vibrent sur le bout de nos dents éclaboussait les murs, qu’on dégurgite des livres à longueur de paroles. Les sons en acrobates ratés, se prenant les pieds dans le filet, et sortant du chapiteau sous les huées, à travers des oreilles aveugles, des sens si emmêlés qu’il en ressort la meilleure soupe du monde. C’est ce que je goûte dans mon corps agité, au souffle lourd sur ma nuque des serpents mécaniques…

Publié dans Entre Les Arbres

Commenter cet article