L'Anniversoupe

Publié le par Emöjk

C’est le jour du reprends ta soupe
À l’extrême, débordée, déboîtée comme cœur
Croisé les chemins, agile tête de dessin
Une grande peau écorchée de vieilles rides

On rouvre les livres juste pour y marquer la date
En plein milieu, une jetée, oubliée dans un train
Là où les serpents dévorent les femmes nues
Brisé le dos de l’inconnu

Des surfaces attirantes comme un lac à l’envers
Des histoires de chansons muettes
Grande, énorme, trouée de silence
L’histoire essaye de se raconter toute seule.

Voici l’anniversaire d’une poussée de trèfles boiteux
Un vrai feu d’artifice mouillé, visant la terre
De quoi laisser tomber de bien plus haut que soi




Et laisser quelques lettres dans les interstices.

Commenter cet article

barz 09/12/2007 20:18

J'avoue avoir honte de ne jamais passer ici, mais je viens de te podcaster, te filer, te rsser (ressasser ? rassasier ? respirer ? raser ?)je t'aime comme j'ai aimé un pastis un après-midi du mois de juillet dernier, en Corse, alors que j'étais en congé.

Emöjk Martinssøn 09/12/2007 21:23

N'aie pas trop honte, je ne t'ai moi même podcastressassé que récemment. Maintenant je n'ai plus qu'à lire ton livre et je serai à la page...Vivement un prochain croissant.